lundi 9 mai 2016



CONCERT DE CLÔTURE DU FESTIVAL VOIX DES FORGES


Moment exceptionnel vécu dimanche 8 mai aux Forges de Guérigny. Environ 200 choristes et autant de spectateurs réunis pour la clôture du festival Voix des Forges. Deux parties de concert à la fois contrastées et complémentaires :

D'abord l'ensemble le Beau du Monde, dirigé par Yves Muller, qui a interprété magnifiquement, avec quelle finesse, quelques Octonaires sur la Vanité et Inconstance du Monde de Claude Lejeune. Les textes déclamés auparavant par Bruno Guignard, pour une meilleure appréhension par le public, sont d'Antoine de Chandieu, poète de la Réforme très inspiré. Cette musique de la Renaissance, très peu connue du grand public, mérite pourtant d'être entendue pour sa complexité, sa richesse et la modernité de son écriture. Elle a été bien défendue en tout cas à Guérigny par cet ensemble vocal.

La deuxième partie du concert Les Souhaits du Monde était la re-création d'une oeuvre de Jacques Barathon ( 1936 - 2003) à partir d'un texte de 1513 / La Rue des Souhaiteurs. Huit chorales se sont réunies pour restituer cette oeuvre louant la diversité humaine et la liberté, dans un dispositif scénique très remarqué : le public entouré des choristes, dans un décor superbe et très évocateur par la charge historique qu'il représente. Une mise en lumière très réussie, réalisée par Roman Tedeschi, a permis de donner de la profondeur et du relief à l'espace représentant cette rue des Souhaiteurs. La partition a été dirigée par Géraldine Toutain qui a su en donner une interprétation à la fois fidèle à l'écriture, personnelle et très sensible. Une belle réussite en tout cas, qui appelle de nouveaux projets ambitieux. PB.

 
La chef de choeur Géraldine Toutain tournée vers le public car les choristes sont répartis tout le long du batiment, entourant les spectateurs. En arrière plan, l'ensemble le Beau du Monde.

  les saluts, avec les chefs de choeurs et les comédiens qui ont annoncé les personnages de la pièce.

Photos  prises par Pierre Duriot

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire